Résidence Baretta

Résidence Baretta

  • Type

    Construction neuve
  • Programme

    Résidence service de 6 unités et magasin social
  • Localisation

    rue Baretta à 7160 Chapelles-les-Herlaimont
  • Superficie

    974 m2
  • Budget

    1 085 000 €
  • Date

    Concours en 2017
  • Maître d'ouvrage

    La Ruche Chapelloise
  • Intervenants

    Enesta

D’apparence simple, le concours lancé par la Ruche Chapelloise, s’avère, dès la première visite des lieux, assez complexe : une maison de style avec un pignon à rue, enclavée au milieu d’hangars en béton avec des sous-sols demi-enterrés. L’ensemble des bâtiments sature l’entièreté de la parcelle proposée comme site d’intervention. A priori le programme imposé ne permettra aucune dédensification : 6 logements pour seniors avec des espaces complémentaires de socialisation, un magasin de seconde main et 8 emplacements de parking. 

Après divers scénarii envisagés, le point de départ du projet sera la démolition complète des bâtiments existants à l’exception des sous-sols récupérés pour la création des places de parking qui deviendront accessibles par l’adjonction d’une rampe le long du mitoyen au Nord de la parcelle. Le magasin est par contre implanté à front de voirie. L’accès aux logements depuis l’espace public se fait par une rampe-escalier parsemée d’écrans végétaux serpentant le long du magasin, permettant l’ouverture latérale de celui-ci et augmentant de ce fait sa visibilité tant sociale que commerciale.

Un espace de sociabilisation, accessible à tous les résidents, est implanté à l’entrée commune des logements, directement à l’arrière du magasin qui sert de tampon avec la rue. Les logements sont répartis sur deux étages et desservis par une rue habitable située au Nord et éclairée naturellement et zénithalement par un jeu de toitures.

Les deux logements du rez-de-chaussée sont agrémentés de jardins tandis que ceux de l’étage possèdent des terrasses filantes (avec débordement de toitures) servant en plus de double peau. Tous les logements sont équipés de serres de culture privatives. L’aboutissement de la rue du premier étage est une terrasse commune donnant en surplomb de l’espace public. Un subtil jeu entre ardoises et bois habille de façon contemporaine l’ensemble du bâtiment.